Le made in France, la transparence

Des produits fabriqués entièrement en France.

Nous tenons à défendre le principe de production locale.

Nous sommes attachés à ne vous proposer que des produits dont nous sommes sûrs que toutes les étapes de fabrication aient été réalisées en France.

Des produits fabriqués par l'homme

Nous aimons travailler avec des ateliers artisanaux.

Nos produits sont fabriqués par un homme qui réalise et contrôle chaque étape de fabrication dans son atelier de confection, de la semelle à la mise en carton. Parce que l'économie se devrait de replacer l'humain au centre.

Des produits de qualité supèrieure.

Nous voulons faire de la qualité...

... parce que nous aimons cela et que nous sommes persuadés que c'est le meilleur moyen de vous attacher à nous.

La qualité d'un produit est le résultat d'un bon choix de matèriaux et d'un bon mode de fabrication, ce que défendent chacun de nos ateliers.

Des produits issus d'un savoir-faire.

Nos produits résultent de gestes d'hommes.

C'est ce principe que défendent chacun de nos artisans à travers leurs produits, leurs savoirs-faire, leurs envies de faire évoluer ou de conserver tel ou tel partie de leur travail.

Les ateliers de fabrication de Gaston

Jean-Jacques, l'espadrille est un art

C'est dans un vieux hangar sans prétention que se cache la caverne d'Ali-baba de Jean Jacques. Il y travaille seul, avec sa femme. On y entre par un espace dédié à la vente directe, franchement mieux rangé que le reste du bâtiment. A droite, un bureau dont les feuilles de papier ont fini par y dévorer l'espace, jusque sur les murs. En face, l'atelier.

 

Des bouts de tissu à perte de vue, des machines industrieuses du début du siècle ou même en bois, dantant d'on ne sait quand. Jean Jacques est levé tous les jours à 3 heures du matin pour une fin de journée à 19 heures : il a un « rythme de boulanger ».

 

« On travaille de la même manière depuis un siècle, confie-t-il. Certaines machines ici ont plus de cent ans ! La mouleuse par exemple. Cet outil qui, une fois les cordes tressées, donne la forme de la semelle de l'espadrille. Elle est là depuis plus longtemps que moi. »

.

.

Jean-Claude, le roi de l'espadrille

On retrouve dans cet atelier le mode de fabrication de la grande époque de l'espadrille : l'époque des hangars immenses et pleines de machines crachant leurs paires par dizaine de milliers.

 

Ici, on est loin du compte : à peine une chaîne en fonctionnement. Tout de même, cet atelier somme toute modeste est maintenant le plus important en France. A n'en pas douter, l'espadrille française est bel et bien artisanale !


Jean-Claude m'explique que cet atelier n'existe que par une volonté familiale de faire perdurer au pays, il y a de cela 30 ans, une activité en pleine délocalisation. Alors que la concurrence déplace les machines en asie, sa famille conserve une unité de production sur place. Ce n'était pas un pari industriel, plutôt un attachement sentimental. Aujourd'hui, l'entreprise est limitée dans son développement par l'absence de machines que l'on pouvait dénombrer par centaine il y a à peine 50 ans. Un bel enseignement!

Les trois compères de la pantoufle

Ils sont trois à travailler ensemble sous un statut professionnel qui en dit long : la SCOP.

Une SCOP, c'est une "Société COopérative et Participative" et cela veut dire qu'ils sont tous les trois co-entrepreneurs, et donc leurs propres patrons. L'ambiance est bonne, détendue, symphatique.

 

Ils poursuivent deux objectifs.
o- la valorisation de la production locale à travers les circuits courts.
o- La modernisation de la charentaise dans le respect de ses origines. Les matèriaux et des couleurs vives bousculent juste ce qu'il faut un chausson traditionnel qu'il ne faut surtout pas changer! Enfin, juste ce qu'il faut !

Ce tout jeune atelier d'une capacité de 150 paires par jour, né en 2009, a vraiment de beaux jours devant lui.

.

.

La fabrique de charentaise de tradition

Cette entreprise est l'emblème de la fabrication de la chaussure en France.

 

Son savoir-faire se perd dans l'histoire et les générations de chausseurs qui ont su faire perdurer une tradition bien vivante.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La chaussette, une tradition de haute technologie

Une famille fabricant de chaussettes, ce n'est pas si courant. Cela fait 3 générations qu'ils fabriquent chaussettes et collants dans le centre de la France. Alain, Aymeric et Alexandra sont à la tête de cette petite fabrique artisanale : ils sont les gardiens du temple. Gardien de temple, vous connaissez ? C'est un métier qui requiert un équilibre certain : celui de balancer entre un savoir-faire traditionnel et une attention constante à l'innovation et au service. Le tout toujours 100% fabriqué en France.

.

On ne triche pas avec le temps. Ici, c'est l’expérience qui parle. Vous n'avez qu'à demander, l'équipe sait tout faire.

.

Des couleurs, des motifs, de la fantaisie ou du sérieux, mais surtout, surtout de la qualité. Un remaillage maille a maille ultra fin pour un confort parfait et une parfaite tenue dans le temps. Des cotons choisis et solides.

Et un processus de professionnel, de bout en bout.